Terawatt dans les pommes !

Terawatt optimise les frigos des 4O OOO tonnes de pommes de STANOR à Moissac…

 

terawatt, optimiseur energie electrique, economie energie, RSW, optimiseur energie, optimiseur,

 

 

La récolte des pommes à Moissac est quasiment terminée et les entrepôts de STANOR sont presque remplis à ras bord.

 

 

 

 

terawatt, optimiseur energie electrique, economie energie, RSW, optimiseur energie, optimiseur,

 

L’optimiseur Terawatt tourne lui aussi à plein régime.

Et ce sont 40 000 tonnes de pommes qui y sont entreposées.

Elles partiront dans le monde entier au fur et à mesure des semaines qui passent. Huit variétés sont conservées sur place parmi elles la très médiatisée Pink Lady, la très classique Golden, la plus acide j’ai nommé la Grany Smith…

 

 

terawatt, optimiseur energie electrique, economie energie, RSW, optimiseur energie, optimiseur,

La première opération lorsque les pommes sont mises dans les grandes chambres froides à atmosphère contrôlée, est de descendre la température en 24h après la récolte à 1° environ. Puis peu à peu le taux d’Oxygène est abaissé pour générer une atmosphère contrôlée.

 

 

Ces opérations sont très énergivores et depuis 2009 la société Terawatt conseille au mieux la société STANOR dans sa gestion de l’énergie électrique. Cette semaine nous sommes allés raccorder de nouveaux modules, des MOCI. Instantanément la matrice a reconnu les nouveaux modules et exploitée en suivant les nouvelles données en les intégrant dans ses calculs.

 

terawatt, optimiseur energie electrique, economie energie, RSW, optimiseur energie, optimiseur,

 

 

Les compresseurs tournent sans arrêt durant les trois mois de récolte.

 

 

terawatt, optimiseur energie electrique, economie energie, RSW, optimiseur energie, optimiseur,

 

 

Abdel le frigoriste explique à la société Terawatt la configuration des nouvelles constructions.

 

 

 

 

Chaque produit végétal a un métabolisme, c’est à dire que chaque fruit est vivant et respire en consommant de l’oxygène, pas seulement pendant la phase de croissance dans les champs, mais aussi après la récolte. Le processus de respiration est distingué par la démolition et l’oxydation des hydrates de carbone, tels que les sucres et les acides, qui se trouvent dans les tissus végétaux.

Les produits finals de cette respiration sont: chaleur, dioxyde de carbone, vapeur d’eau et quelques composés aromatiques. Plus l’activité respiratoire d’un fruit est intense, plus rapide est son processus de “vieillissement” et par conséquent le temps de sa conservation est plus réduit. L’utilisation du froid fut longtemps la seule méthode adoptée pour conserver les fruits et les légumes dans leur état frais.

C’est seulement en 1821 que Berard, un scientifique de la physiologie végétale, découvre que les fruits conservés avec des teneurs basses en oxygène avaient un métabolisme réduit. Au début du 1900, grâce aux chercheurs Kidd e West, le concept de l’ Atmosphère Contrôlée reçoit une définition scientifique précise, mais c’est qu’à la fin des années ’50 que le véritable essor économique de l’Atmosphère Contrôlée commence, simultanément en Europe et aux États-Unis.

Aussi bien la réduction de la teneur d’oxygène dans l’environnement de conservation, que l’augmentation de la teneur de dioxyde de carbone, réduisent de manière significative l’intensité respiratoire.

L’ Atmosphère Contrôlée, ajointée à la baisse de la température, agit plus “profondément” sur le métabolisme des végétaux, réduisant par exemple la production d’éthylène en ce qui concerne le fruit, bloquant la dégradation de chlorophylle (la couleur verte), retardant ‘hydrolyse de la pectine (la dureté de la pulpe), ralentissant la démolition des vitamines et des acides.

D’un point de vue commercial, ceci se traduit non seulement par le maintien de la qualité organoleptique du produit, mais aussi par la réduction des pertes dues à des agents pathogènes (mycoses) et à des traits physiologiques, tels que: l’échaudure générale et due à la sénescence et la manifestation des dommages, causés par le froid en général. Le fruit aura un meilleur maintien de la dureté de la pulpe des fruits, ceci se traduit par une durée de vie du produit plus longue